La ville où résident vos milles secrets ... HENTAI/YAOI/YURI
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un bastion nocturne ( Emiko )

Aller en bas 
AuteurMessage
Glen Welkins

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 26
Amour : Aucun malheureusement
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Aucun

Carte d'identité
Race: Vampire
Secret: Est traqué par le Vatican, est un vampire pure souche
Peurs: De vivre et mourir seul

MessageSujet: Un bastion nocturne ( Emiko )   Sam 13 Aoû - 16:27

Se mouvoir dans les rues sombres, cela devenait une habitude pour le jeune homme, une vilaine habitude même. Mais qu'y pouvait-on, la prudence était une chose qui se formait le plus naturellement du monde dans une situation comme la sienne. Ainsi redoublant de prudence à chaque coin de rues, il marchait, errant sans but et ne sachant pas où aller et où passer la nuit qui allait arriver. Passant finalement outre se détail, il se disait que comme d'habitude, il trouverait une solution lorsque ce moment arriverait. Continuant ainsi d'errer sans but, il entendit parler d'un bar sympathique, souvent mal fréquenté ceci dit... L'endroit parfait pour passer une nuit de sédentaire, ce genre d'endroits étaient toujours évités. Ainsi il commença a reprendre son chemin.

Il était 19H... le soleil commençait à se coucher, dans un sens il était heureux de l'arrivé de la nuit, dans un autre il n'avait absolument nul part où passer la nuit. Soupirant, il finit par arriver au bar qu'il voulait tant voir. L'endroit été bondé, bruyant et une certaine sensation malsaine venait tirailler l'homme. Fronçant le sourcils il cherchait une place libre où il pourrait s'assoir, c'est alors que son regard croisa deux d'un groupe d'hommes, visiblement des délinquants, qui soulevaient la jupe des serveuses et les tripotaient. Ces dernières ne semblaient rien vouloir dire, par peur des représailles. Glen poussa un léger Tch avant d'aller s'assoir. Ce fut une jeune fille aux oreilles de chat et aux yeux vermillons qui vint prendre sa commande.


" Une vodka-redbull s'il-vous-plait"

Faisant un léger sourire, il vit la serveuse se diriger vers les trois délinquants, elle leur passait a côté sans faire attention à eux. Cependant après des courts chuchotement les délinquants se levèrent et allèrent vers sa direction. La jeune fille allait surement avoir des ennuies, c'était une évidence... Entrelaçant ses doigts et plaçant ses mains devant sa bouche, Glen était dans un vrai combat contre lui-même.

* Je ne devrais pas me faire remarquer... Pourtant cette fille a besoin d'aide.... Mais je dois rester discret... Fais chier*

Finalement il finit par se lever de son siège et aller dans la même directions que les 4 personnes. Force fut de constater qu'il avait raison, acculé dans un coin, la jeune fille allait visiblement servir d'amusement pour ces porcs. Alors que l'un d'entre eux commença a doucement faire venir sa main vers la cuisse de la jeune fille, Glen s'interposa attrapant cette dernière. D'un mouvement vif, il prit la tête de l'homme d'une main, la fit descendre et vint l'accueillir d'un coup de genoux. Prononçant des jurons ses deux amis tentèrent de le venger., mais finirent simplement par manger les lavabos. Il fit alors un léger sourire à la jeune fille.

" Vous allez bien ? Ne trainons pas ici... Si vous voulez parler je suis à la table euh... 8 je crois"

Sortant alors de l'endroit où avaient eut lieu cet incident regrettable.... pour les trois hommes, il retourna à sa place comme si de rien était.

* et voilà que j'ai encore recommencé... je devrais arrêter de jouer les chevaliers...* Se dit-il finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emiko Ikeda
Admin kawaii ♥
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 24
Amour : Je n'ai pas cette chance..
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Serveuse, malgré moi, dans un bar..

Carte d'identité
Race: Neko
Secret: Elle était humaine avant, elle a été capturé et transformé (en neko) par une bande de vampires qui expérimentaient sur elle.
Peurs: Sang, Forêt, Eau, Insectes, Noir, Hauteurs..

MessageSujet: Re: Un bastion nocturne ( Emiko )   Dim 14 Aoû - 2:43

Parce qu'une image vaut miles mots : Here ; la tenue de serveuse à Emiko.
Le réveil ne fut pas de bel accueil, sachant que ce soir, j'allais devoir aller dans ce bar insalubre pour y passer ma nuit. Effectivement, j'y travaillais et ce n'est pas comme si je gardais ce travail dans mon coeur, prétextant lui porter de l'estime. Tout au contraire, je ne le fais pas par plaisir, mais bien par obligation. La vie est une pute luxueuse qu'il faut payer avec de l'argent durement gagné. Oui, je n'ai jamais eu la chance d'avoir l'argent de maman et papa. Tout simplement parce que je n'ai presque jamais vécu avec eux. Cet accident a bouleversé mon existence à jamais. Je ne m'en plains pas, puisque les choses qui doivent arrivés le font et je n'y peux rien. Pleurer sur mon sort ne serait pas une solution, alors autant éviter ce genre de pensées néfastes. Vivre le présent, laisser le passé derrière et espérer pour le futur. C'est ce que je dois accomplir.

C'est donc accompagné d'un soupire las que mes pieds se déposèrent sur le sol. Mes cheveux quant à eux étaient en bataille, surement dû à la mauvaise nuit que j’avais eu la veille. Cela ne m'empêcha pas cependant de me lever afin de me diriger vers la salle de bain. Là, le problème ce régla grâce à mes talents de coiffeuse ~. J'avais préalablement pris une douche chaude sans oublier de les sécher délicatement. Ils étaient donc droits, doux et soyeux, comme à leur habitude. Peu après, j'allai dans la cuisine afin de me confectionner un déjeuner, typique comme je les aime. Je le mangeai lentement en silence, seule dans cet appartement ordinaire. J'avais essayé d'y apporter des éléments personnels, pour qu'il me ressemble un peu. En vain, il était toujours aussi ennuyeux. Pas que cela ne me déplaise réellement, mais j'aurais aimé y voir un peu de vivant. Ce sentiment d'être toujours plongé dans un silence immuable peut parfois me rendre dingue. Heureusement que la musique existe, parce que sans elle je ferais une bien piètre humaine. Je ferais pitié à voir, seule et devenue complètement folle.
***
L'endroit était rempli de monde et l'odeur d'alcool qui y émanait était presque insupportable. Aussi, on pouvait entendre les gens parler même à un coin de rue de là. L'ambiance était forcément plaisante pour quiconque serait ivre. Certainement pas pour une petite serveuse à peine âgé de 17 ans, demi-chat en bonus. Pourquoi ? Parce qu'il était évident que j'allais encore avoir une soirée merdique entouré de gens merdiques en regardant les minutes merdiques s'écouler u-u.

Enfin, j'étais dans la salle des employés pour enfiler ma tenue de serveuse. Elle consistait en une mini robe noir, très courte, ainsi que de longs bas de la même couleur arrivant au-dessus des genoux. Le buste de la robe était teinté de rose et les manches se reliaient au cou. J'avais toujours trouvé cet uniforme beaucoup trop sexy, mais comme ce n'est pas moi qui prends les décisions, je n'ai pas mon mot à dire sur le sujet. Le patron aime que ses serveuses soient jolies à regarder, alors il y met tous les efforts. Des clients satisfaits sont de l'argent sur pattes. C'est connu, & ils ont tendance à venir plus souvent qu'à l'accoutumé, jusqu'a passé la majorité de leurs soirées dans ce bar miteux. Ils n'ont rien à envier, prisonnier de l'enfer qu'est l'alcool et du désir insoutenable de se sentir apprécier, du fait de recevoir de simples sourires que peuvent faire les serveuses. Nous sommes évidemment hypocrites, leur laissant voir nos plus beaux visages et notre plus belle voix. Charmante en apparence, mais blasé à l'intérieur. Nous le sommes toutes, pas seulement moi. Qui aimerait se faire traiter ainsi par une bande d'inconnu ivre ?

Je n'aime pas ce boulot, en particulier lors des soirs comme celui-ci. En effet, le bar fêtait ses 20 ans d'ouverture. Donc, en cet honneur, 2 consommations gratuites étaient offertes à quiconque ait reçu le billet la semaine dernière. Vous vous imaginez ce que c'est de servir toutes ces personnes impatientes, qui vous tripote dès que vous avez le dos tourné ? C'est horrible. Juste y pensé et j'ai des frissons désagréables qui me traverse le corps. Toutefois, je dois faire ce qu'il m'est demandé. Une serveuse fait son salaire surtout grâce aux pourboires. Alors plus on est mignonne, plus on a d'argent. Ma situation financière ne va pas très bien, donc je dois faire ce que je peux pour l'améliorer. Déjà qu'à la fin du mois, je devrai payer mon loyer.

Un homme aux cheveux aubergine entra dans le bar et alla s'asseoir à la table 8, celle qui correspond à mes clients pour la nuit. Je me dirigeai donc vers le nouveau venu, affichant mon éternel sourire charmant. En le regardant de plus près, il ne m'évoquait personne que j'avais vu ici auparavant. Soit c'était la première fois qu'il mettait les pieds ici, soit il ne s'était jamais assis à l'une de mes tables. Seulement, le premier choix me semblait plus approprié. Quoi qu'il en soit, je pris sa commande en la notant sur mon petit carnet à l'aide d'un stylo, avant de me retourner en direction des toilettes. J'allais transmettre les désirs du client à mes collègues après avoir été prendre une légère pause dans le seul endroit calme du bar ; les toilettes réservés aux employés. Je marchai donc doucement vers l'endroit de mes convoitises, et j'entendis des commentaires vulgaires et plus que suggestifs à mon égard venant de trois hommes. À mon habitude, je les ignorai en continuant mon chemin.

Ce n'est qu'une fois entré dans les toilettes que je remarquai leurs présences. Ils m'avaient suivi ! Je n'arrivais pas à y croire. C'était la première fois que des hommes avaient le culot de venir jusqu'ici pour voir une serveuse. Mes joues prirent immédiatement une teinte écarlate. Je dois l'avouer, je ne savais pas trop ce que je devais faire. Je reculais inconsciemment, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'échappatoire. J'étais maintenant prise au piège, tremblant face à ces hommes beaucoup trop grands. J'ouvris la bouche pour leur dire de partir lorsque l'homme à qui je venais à peine de prendre la commande entra lui aussi dans les toilettes. Bah voilà u.u , trois c'est pas assez il en faut un quatrième ! Waou.. J'en avais de la chance moi. & c'est alors que je croyais que ma vie allait se terminer ici qu'il attrapa la main d'un de ces mecs qui allait me toucher pour le faire valser plus loin. S'en suivit les deux autres qu’il n’eut aucune difficulté à maitriser. Cet inconnu n'était donc pas venu pour participer à cet incident, mais plutôt pour sauver mes fesses ! Heureusement, que serait-il advenu de moi s'il n'avait pas intervenu ?

J'avais voulu le remercier, mais il avait quitter les toilettes trop rapidement pour me donner la chance de le faire. J'allais donc aller le rejoindre à la table 8 pour lui transmettre ma gratitude. Je lui en valait une.

Hn.. Merci ! On peut dire que tu m'as sauvé la vie !

Ma voix était encore un peu faible dû aux évènements qui venaient à peine de se dérouler. Je lui montra mon index comme pour le faire pacienter un instant, et j'allai au bar pour demander à mon collègue de lui préparer sa vodka-redbull & aussi s'il pouvait appeler la sécurité pour qu'ils fassent sortir les délinquants des lieux. Une fois cela fait, j'allai porter la boisson à mon client, lui adressant un sourire sincère. C'était probablement la première fois depuis que je travail ici que mon sourire n'était pas faux.

Puis-je savoir le nom de mon sauveur ?

Sans attendre de réponse, je tirai la chaise devant lui pour prendre place. C'était mon moment de pause de toute façon, alors mon patron ne pourrait pas s'objecter à cela. Je le regardais de mes grands yeux rouges, fasciné par ce précédent élan de gentillesse. C'était probablement le premier et le seul client de cet endroit pourri qui serait venu en aide à une serveuse. Les autres, ils préfèrent nous considéré comme des objets et non comme des humaines. Pourtant, c'est ce que nous sommes, rien de moins. Nous possédons aussi des sentiments, des émotions, et nous ressentons tout autant le mal que les autres. Si c'est nos sourires qui portent à confusions, c'est qu'il y a des gens bien bête pour croire à ce genre de futilités.

_________________




« Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zaigou-city.forumactif.com
Glen Welkins

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 26
Amour : Aucun malheureusement
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Aucun

Carte d'identité
Race: Vampire
Secret: Est traqué par le Vatican, est un vampire pure souche
Peurs: De vivre et mourir seul

MessageSujet: Re: Un bastion nocturne ( Emiko )   Dim 14 Aoû - 11:53

Ainsi, il était de nouveau à sa place, il ne savait pas si c'était une bonne idée de se mêler de ce genres d'affaire lorsqu'on voulait se faire tout petit, mais il ne pouvait s'empêcher de vouloir aider les autres... de l'altruisme, un homme traqué qui trouvait le temps de faire de l'altruisme... C'était ironique dans un sens non ? Soupirant intérieurement, il ferma les yeux attendant de ce fait que ce qu'il avait commandé arrive. Il n'avait pas payé pour rien, chaque pièce valait de l'or pour lui tant ses finances étaient bancales. Ses yeux alors fermés s'ouvrirent en entendant la voix de la serveuse le remerciant de l'avoir sauvée. Elle fit un signe et partit vers le bar avant de revenir aussitôt. Elle avait apporté une boisson et un sourire radieux qui valait bien la peine d'avoir agit. Elle s'asseyait alors en demandant le nom du jeune homme, ce dernier ne voyait aucun problème à lui répondre.

" Je m'appelle Glen... Et ne me remerciez pas, c'est normal d'aider quelqu'un dans le besoin... Puis je ne supporte pas ce genre de personne"

Il avait prit un ton neutre, non pas qu'il voulait la jouer cool, mais simplement qu'il n'avait pas agit par intérêt. Bien sur les remerciements de la jeune fille lui allaient droit au cœur, mais ça il n'allait pas le dire ni le montrer. Portant son vers à ses lèvre, il pu voir que la jeune fille le regardait avec insistance. Il était subjugué par les yeux vermillions de la jeune fille. Le cyan et le vermillions ses rencontrèrent alors un court instant, regard plongé dans l'autre, le silence fut alors de mise, jusqu'à ce que Glen décide de briser ce dernier, pensant que la jeune fille finirait par être mal à l'aise... et lui aussi.

" Tous les clients sont-ils aussi avide de chair ? Où vous n'avez simplement pas de chance ? Vous devriez être plus prudente lorsque vous vous isolez... Bien que ça ne me regarde pas..."

Encore une fois, il faisait preuve de d'altruisme, avec son ton neutre, on pouvait penser qu'il passait simplement un sermon comme le ferait un père quinquagénaire, mais pour lui c'était plus une façon de lui dire qu'il ne serait pas toujours là pour l'aider... Bien que ce serait une solution de devenir un habitué de l'endroit, ainsi il pourrait être loin des rues et surveiller les gens ici... Mais pourquoi ressentait-il l'envie de faire ça... Soupirant intérieurement, il porta une nouvelle fois son verre à la bouche, réfléchissant encore un peu.

" vous semblez d'ailleurs bien jeune... Et fragile. Vos patrons ne dissent rien quant à ses attouchements ? C'est étrange.... Bien que je puisse entrevoir un réponse logique à tout ça."

Posant son verre d'un mouvement vif, il soupira avant d'ajouter.

" Ma foi... Que dire de plus... Vous comptez passer votre pause avec moi ? Ça ne me gêne pas du tout bien sur... Mais vos employeurs ne vont pas penser que vous fricotez avec un client ?"

Usant toujours un ton neutre, il fit cependant un sourire, montrant à la jeune fille qu'il ne disait pas ça pour la vexer, mais pour qu'elle n'ait pas d'ennuis. S'accoudant à la table il attendait alors que la situation évolue... Si elle allait évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emiko Ikeda
Admin kawaii ♥
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 24
Amour : Je n'ai pas cette chance..
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Serveuse, malgré moi, dans un bar..

Carte d'identité
Race: Neko
Secret: Elle était humaine avant, elle a été capturé et transformé (en neko) par une bande de vampires qui expérimentaient sur elle.
Peurs: Sang, Forêt, Eau, Insectes, Noir, Hauteurs..

MessageSujet: Re: Un bastion nocturne ( Emiko )   Dim 14 Aoû - 19:38

Il était très courtois, ce qui était une chose rare dans un endroit comme celui-ci. Une personne ayant simplement envie d'en aider une autre était une situation très peu commune. Qui aurait eu le cran de se mesurer à trois hommes, grands et imposants, seulement pour sauver une femme-chat ? Peu de gens malheureusement, alors je pouvais me compter chanceuse qu'il ait décidé de venir ici ce soir. C'est là qu'on voit comment les coïncidences font bien les choses parfois. Alors, il s'appelait Glen ? Visiblement, il n'était pas du Japon. D'où pouvait-il venir ? J'espérais avoir la réponse à cette question tôt ou tard. Pour l'instant, nous en étions simplement aux présentations et c'était bien comme ça.

C'est à cet instant que nos iris se rencontrèrent. Les siens étaient magnifiques, d'un bleu encore plus clair que le ciel. Jamais je n'aurais cru qu'une telle couleur puisse exister réellement. C'était presque comme s'il n'était pas humain ~. Oui je sais, cette éventualité était totalement absurde. Excepté les hybrides, comme moi, aucune autre race ne peuple ce monde. & ça ne me déplait pas, je n'aimerais pas que des créatures étranges rodent sur Terre. En y repensant, la manière dont je m'étais transformé n'était pas très naturelle non plus. Bah, qu’est-ce que je peux y faire de toute façon ? Les actes de ses hommes avaient été faits, plus jamais je ne pourrais redevenir normale. Pas que c'est ce que je voudrais, mais il y a longtemps que j'ai oublié ce que c'est d'avoir une vie comme tout le monde. Sans vraiment m'en rendre compte, un silence monstre planait à notre table, même malgré l'excès de bruit de la part des autres clients. Ici, l'ambiance devenait de plus en plus froide. J'allais moi-même le briser lorsqu'il prit l'initiative de la conversation. Chose que j’appréciai d'ailleurs.

Ses mots étaient vrais, atrocement vrais. Chaque phrase qu'il terminait me donnait quelques frissons dans le bas du dos, me rappelant la scène précédente. Mon patron devrait effectivement résoudre ce problème, mais il a autre chose à faire. C'est ce qu'il prétexte à chaque fois où j'essaie de lui en glisser un mot. À force, j'ai arrêté d'essayer, voyons que mes efforts étaient vains. Depuis, je vis cette situation sans protester. C'est mon travail après tout, alors je me dois de le faire de la manière dont il me le sera demandé. J'ai l'habitude d'obtempérer, n'aimant pas décevoir les gens. Quoi qu'il en soit, je l'écoutais avec patience, sage et attendant mon tour pour parler. Parce que c'est de cette manière qu'une conversation se forme. Il faut savoir écouter tout aussi bien qu'il faut savoir parler.

Enchanté, je suis Emiko. Mais tu as dû le deviner puisqu'il est écris ici.

Je pointa l'insigne sur mon uniforme avant de continuer d'une voix douce.

Tu as raison, mais patron y voit un énorme intérêt pour faire de l'argent. Il prétend qu'il ne voit rien. Mais ce n'est pas bien grave, nous avons l'habitude. Seulement ce soir, c'est pire que les autres nuits ! & pour ce qui est de ma pause, j'en fais ce que je veux ils n'ont aucune objection. Ce bar est merdique, ils ne vont pas commencer à faire les minutieux. Mais sinon dit, pourquoi un mec bien comme toi est venu trainer dans un endroit pareil ?

Je laissai un mince rire s'échapper de ma gorge, alors que je replaçai une mèche de mes cheveux qui avait glissé sur le côté de mon visage. Aussitôt, je rougis en croisant son regard, ayant toujours été ainsi. La timidité est un trait de caractère cher moi qui ne se contrôle pas. Je suis comme ça, je n'ai jamais été celle ultra à l'aise avec les gens qui devient le centre de l'attention. Au contraire, j'ai toujours préféré passe inaperçu. Cette fois par contre, je ne pouvais tout simplement pas ignorer ce client particulier. Mon sauver ~

_________________




« Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zaigou-city.forumactif.com
Glen Welkins

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 26
Amour : Aucun malheureusement
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Aucun

Carte d'identité
Race: Vampire
Secret: Est traqué par le Vatican, est un vampire pure souche
Peurs: De vivre et mourir seul

MessageSujet: Re: Un bastion nocturne ( Emiko )   Dim 14 Aoû - 20:49

La discution continuait avec la jeune fille, cette dernière disait s'appeler Emiko, mais c'était indiqué sur son badge, à vrai dire, Glen était tellement plongé dans ses yeux qu'il n'avait pas fait attention au badge, bien qu'il n'allait surement l'avouer bien sur. La conversation se prolongeait alors sur le fameux sujet des patrons... Bien évidement comme le songeait l'homme aux cheveux violets, ils faisaient du profit sur le dos de ces pauvres jeunes filles. Ce genre de personnes méritaient de passer sous les pieds de quelqu'un encore plus dégoûtant qu'eux... Mais cette personne ne serait pas Glen, il ne voulait pas causer de soucis à Emiko, ni à lui même d'ailleurs. Terminant son verre, il écoutait alors la question que lui posait la jeune fille. Qu'est ce qu'un gars sympa faisait ici... Il était assez dure de répondre, il n'allait pas dire " je fuis des chasseurs de vampires du vatican ahah !" Réfléchissant une fraction de seconde il finit par dire.

" J'avais un pré-sentiment qui me disait de venir dans ce bar... Il semblerait que j'ai eut raison puisque j'ai pu aider quelqu'un dans le besoin."

Il fait un léger sourire, cela faisait très "destiné" de dire ça comme ça, mais c'était la première chose qui lui été venu à l'esprit pour justifier sa présence dans ce bar malfamé... Espérant que la jeune fille accepte cette excuse, sans quoi il serait obligé de tourner les talons et de partir, ce qui serait dommage puisque le courant passait bien. S'amusant a faire tourner son doigt sur l'extrémité de son verre il finit par revenir sur le sujet des patrons, pas très originale certes, mais ça faisait au moins des choses à dire, ce qui n'était pas de trop en somme.

" Je n'aime pas ce genre de patron, même si tu dis être habitué, une fille ne devrait être touché avec envie que par l'homme dont elle veut sentir le doux contact sur sa peau. Bien que je comprenne le besoin d'avoir de l'argent... Je suis moi même dans ce cas. Tu es une fille bien courageuse Emiko."

Il remarquait alors qu'il commençait à la tutoyer, réflexe naturel chez lui, il n'était pas très doué pour rester formel dés que la conversation commençait à battre son plein. Il vit alors les hommes de la sécurité passer raz les murs en traînants les trois délinquants... Il fit un sourire, visiblement ils allaient recevoir un couche supplémentaire de coups, surement pour leur soutiré de l'argent pour le service qu'ils ont voulu employer avec la jeune neko. Son sourire s'effaçait lorsqu'il vu la personne qui semblait diriger l'endroit afficher un sourire avare. Si ça ne tenait qu'à lui, il irait effacer ce sourire à coup de poing... Mais il devait rester calme.
Renvoyant son attention vers le jeune fille il lui dit alors.


"Emiko donc... je me souviendrai de toi, tu me sembles quelqu'un de bien sympathique... Si tu veux et vu que je n'ai nul part où aller, je viendrais plus souvent pour garder un oeil sur toi... Bien sur ce n'est qu'une proposition.. je ne te force pas"

Il ne s'expliquait pas pourquoi il avait dit ça... Mais à présent c'était fait et il devrait assumer. Cet horrible besoin de protéger une personne fragile, ça lui rappelait son premier amour... ce qui était assez douloureux en somme... Des souvenirs très durs... Soupirant, il lança alors son regard sur la serveuse une nouvelle fois.

"combien de temps dure ta pause ?"

Sur cette dernière question, il se mit à attendre un réponse... Logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bastion nocturne ( Emiko )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bastion nocturne ( Emiko )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zaigou City :: Zaigou City ■ :: BAR ~-
Sauter vers: