La ville où résident vos milles secrets ... HENTAI/YAOI/YURI
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Curiosité malsaine, ou...? (Saito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zunaira Khazif

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/08/2011
Amour : Rien pour le moment
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Danseuse
Citation favorite : Sans âme, nous ne serions que des machines. {Shakespeare}

Carte d'identité
Race: Fée
Secret: Meurtre d'un violeur
Peurs: Orages, feu,

MessageSujet: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 9:32

Pfff... Mercredi soir, appel recu en urgence par le boss "Mary est pas là, faut absolument que tu la remplaces !!" Bon, bah, besoin d'argent oblige, je me rendis à la boite. Là-bas, comme d'habitude, se rendre immédiatemment dans les vestiaires, choisir soigneusement les vêtements et sous vêtements... Je sélectionnai une chemise à volant violette, avec une jupe (à volants aussi) noire et simple. Par dessous, un soutien doré, choisi par ma coiffeuse, et meilleure amie, et le string assorti.
Bon, je devais être parfaite, ce soir comme tous les autres soirs où j'étais de service. Eiko, ma maquilleuse attitrée, se rua sur moi avec ses affaires de pro, et mit superbement en valeur mes yeux et ma bouche, et je fus, comme souvent, ébouie par son talent. je pensai, encore une fois, qu'elle devait proposer ses services à des réalisateurs de cinéma, elle gagnerait plus, et ses horaires seraient plus humains, mais elle ne m'écoutait que rarement, et jamais quand je lui parlais de changer de patron.

Je me rendis sur scène, me déhanchant lascivement au son de la musique lente, et j'approchai du poteau, avec lequel j'entamai une danse des plus suggestives.
Petit à petit, je me déshabillais, enlevant tout d'abord un foulard, pis un gant, mais toujours mine de rien. Il fallait que le public ne se rende compte que je me dénudais assez tard, le plus tard possible, en fait.
J'enlevai la chemise en décorticant les boutons lentement, au son du saxophone qui jouait maintenant. Au moment où je fis glisser ma jupe, les applaudissements fusèrent, et je me rendis vers le public, m'approchant des hommes, récoltant quelques billets, plus ou moins gros, qui constituaient mon pourboire.

Lors de ma "balade" dans le public, j'aperçus un jeune homme qui me regardait avec intérêt depuis le début. Pourtant, son regard était différent de ceux des autres, qui venaient ici pour se rincer l'oeil, et passer du bon temps. Son regard avait l'air... Curieux. Curieux, oui, c'est le mot. Rares étaient les gens qui ne jugeaient pas les danseuses, et, inconsciemment, je fis confiance à cet homme, même s'il était un agresseur potentiel.
Je lui glissai rapidement un papier "je fais une pause dans 5minutes... Tu peux me rejoindre dans les vestiares, si ca te tente".
M'étant arrêtée un peu plus tardivement près de lui que près des autres hommes que j'avais 'visité', je m'attardai également chez les deux suivants, et retournai sur scène, jusqu'à ce que le morceau de musique entamé se termine.

Il était temps, je commençais sérieusement à fatiguer, et je rentrai dans les coulisses sous un tonnerre d'applaudissements, mais avec soulagement. J'avais réussi mon show, c'était bon, j'allais pouvoir enlever tout ce maquillage qui me piquais la peau à cause d la transpiration, et je pourrais me promener vêtue.
Je me lavai le visage, et ma maquilleuse me démaquilla soigneusement, me demandant si ça c'était bien passé, la routine, quoi.
Je patientais encore quelques minutes, histoire de voir si le jeune homme que j'avais invité viendrais, et pendant ce temps, je me rhabillai, enfilant un t-shirt et un jeans tout simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Hiruma
Dissimulo prohibitorum
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 14/08/2011
Amour : et bien non...
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Etudiant
Citation favorite : Les personnes intelligentes peuvent feindre la stupidité. L'inverse n'est pas possible. Il n'y donc pas de tromperie, seulement des masques qui cachent une vérité qui ne devrait passe savoir

Carte d'identité
Race: Mi-humain Mi-démon
Secret: a disparu et réapparu mystérieusement.
Peurs: peur des profondeurs aquatiques

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 13:01

Oh le téléphone sonnait ! Une invitation des amis à aller dans le club de strip tease en cette belle soirée. Bien sur Saito n'y était jamais allé, oh non, bien sur il était très intéressé par les plaisirs de la chair, mais il ne comprenait pas l'intérêt de juste regarder. Une fois son portable rangé, un ami lui demandait qu'est ce que c'était que cette sonnerie, non mais ça sortait d'où ça ! Il était croyant ou quoi le Saito ? Ce dernier répondit que non bien sur, c'était la musique d'un jeu, devil may cry.... Son ami poussait alors à "ah" sachant à quel point Saito était un mangeur de jeux vidéos. Ce dernier dit alors au revoir à son ami qui avait des choses à faire. Pour sa part il devait rejoindre ses autres amis à leur lieu de rendez-vous . Soucis était de constater.... qu'il n'y avait personne au point de rendez-vous, ses amis annulant un à un. Soupirant il finit par entrer seul dans le club, si son regard bicolore balayait la zone, les couleurs dominantes montraient clairement dans quel endroit il était. Les gorilles aussi, c'était clairement regardez mais ne touchez pas, ce qui fit légèrement rire le jeune homme bien sur.

Soudainement des acclamations se firent entendre et un nom fut scandé. Visiblement une danseuse assez appréciée venait d'entrer en scène. Il s'approchait de cette dernière, force fut de constater que ceux qui voyait son œil rouge s'écartaient automatiquement, c'est fou comme l'instinct humain pouvait se montrer incroyable pour ressentir les personnes dangereuses. Bref, il regardait la demoiselle danser d'une façon très sensuelle avouons-le, il n'y connaissait rien à la danse, mais c'était clair; la personne devant lui était une spécialiste. Intéressé par des mouvements si fluides et gracieux malgré le but de la danse. Il la regardait avec une curiosité visible sur son visage. Lorsque la jeune fille s'approchait de lui, elle lui donnait alors un morceau de papier discrètement, voyant alors qu'elle s'attardait aussi sur les deux autres personne suivantes sur le scène il comprenait qu'elle voulait rester discrète. C'est pourquoi il rangea subtilement le papier dans une poche de son jean.

Lorsqu'elle eut terminé sa danse et que la foule se dispersa attendant la danseuse suivante comme si elles n'étaient que des objets pour se rincer l'oeil, il lu le bout de papier qu'elle lui avait tendu. Discrètement une nouvelle fois, il se dirigea vers la loge, un molosse eut l'idée de lui barrer la route, mais après un regard œil dans l'œil ce dernier s'écartait, disant simplement de ne pas faire de grabuge et que puisqu'il était convié alors il pouvait passer. Si cet oeil était en partit une malédiction, c'était aussi une bénédiction dans un sens. Il entrait alors dans ladite loge, retrouvant la danseuse qu'il avait vu plus tôt. Un sifflement admiratif sortit alors de la bouche du jeune homme. Il s'approchait en souriant et dit alors:


" Ces mouvements étaient d'une fluidité incroyable ! presque comme si vous ne faisiez qu'un avec la musique c'était impressionnant. Oh... mon admiration m'en fait oublier la politesse, je m'appelle Saito. Hm... d'ailleurs j'aurais du demander ça en premier, mais pourquoi m'avoir convié ? "

En effet c'était une question assez intéressante, si elle avait donné ce papier à lui et pas un autre, c'est qu'il y avait une raison derrière tout ça, peut-être était-elle curieuse de savoir pourquoi il semblait si curieux, c'était une possibilité. Il plongea alors ses yeux dans les siens, la jeune fille était vraiment sublime facile de comprendre pourquoi elle était ovationné par... ces vieux pervers. Oui... siffler en voyant des sous-vêtements, il fallait quand même être frustré sexuellement mais bref. Passant sur ses impressions, il fit un léger sourire. Attendant une réponse à sa question et admirant la demoiselle.

* et bien on dirait que j'ai soit de la chance, soit que j'attire la curiosité... En tout cas... je me demande ce qui va se passer ensuite... hm hm... Avenir incertain et sinueux* pensa-t-il finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunaira Khazif

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/08/2011
Amour : Rien pour le moment
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Danseuse
Citation favorite : Sans âme, nous ne serions que des machines. {Shakespeare}

Carte d'identité
Race: Fée
Secret: Meurtre d'un violeur
Peurs: Orages, feu,

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 14:33

Le jeune homme entra peu après que je me fus rhabillée. Il ne put s'empêcher de lâcher un sifflement admiratif, et je remarquai l'étrangeté de ses yeux. Un oeil touge, un oeil vert. Assez inquiétant pour la plupart des gens,sans doute, mais la couleur des yeux des gens m'inquiétais rarement. En général, c'était plutôt la lueur qui luisait dans les yeux qui m'angoissais, mais les yeux du jeune homme étaient juste... Curieux, encore une fois.

-Ces mouvements étaient d'une fluidité incroyable ! presque comme si vous ne faisiez qu'un avec la musique c'était impressionnant. Oh... mon admiration m'en fait oublier la politesse, je m'appelle Saito. Hm... d'ailleurs j'aurais du demander ça en premier, mais pourquoi m'avoir convié ?

Je ne pus m'empêcher de rougir. En général, les gens ocnsidéraient que danser d'une telle manière prouvait qu'on était simplement une fille facile alors qu'il n'en était rien. Mmh, oui, pourquoi l'avais-je convié, mais quelle bonne question !!

-Enchantée, moi c'est Zunaira ! Hum, je ne sais pas vraiment pourquoi vous avoir convié. Parce que vous m'intriguez, sans doute.

C'était la pure vérité. Il m'intriguait, et je ne savais pas si je devais le considérer en "ami" ou en ennemi qui risque d'essayer de me violenter et de me tuer, et je rpéférais le voir ici, dans cet établissement qui était protégé par des gardes qui ressemblaient vaguement à des armoires à glace, et surtout, ce lieun'était pas vide, les secours pouvaient arriver rapidement en cas de problème.

-en plus, vous ne rssemblez en rien aux personnes qui se rendent habituellement dans ce lieu. je vous verrais plutôt fréquenter la boite de nuit que celle-ci

Il est vrai que d'habitude, elle ne voyait que des vieux qui se rinçaient l'oeil, ou des hommes d'affaires qui réglaient leurs problèmes en prenant du bon temps. Ou encore des psychopathes qui venaient ici pour choisir avec soin une nouvelle victime. Et, oui, croyez-moi, quelques danseuses et chanteuses avaient déjà péri en sortant des vestiaires.

Petit à petit, le vestiaire se vidait, les aides des danseuses et des chanteuses étaient parties, il ne restait plus que la maquilleuse de celle qui était sur scène actuellement, une nouvelle, qui ne s'en sortait pas toujours très bien.
D'ailleurs, on entendit bientôt quelques applaudissements polis, et elle rentra dans le vestiaire, et se rhabilla rapidement, sans même prendre la peine de me lancer un regard, ni même de se démaquiller... Elle devait avoir été moyenne pour avoir un air aussi triste, mais le monde de la danse dans cette boite était un monde aussi impitoyable que celui des affaires. On n'avait comme soutien nos maquilleuses et coiffeuses attitrées, et c'était tout. Soit on était douée, et tant mieux, sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Hiruma
Dissimulo prohibitorum
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 14/08/2011
Amour : et bien non...
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Etudiant
Citation favorite : Les personnes intelligentes peuvent feindre la stupidité. L'inverse n'est pas possible. Il n'y donc pas de tromperie, seulement des masques qui cachent une vérité qui ne devrait passe savoir

Carte d'identité
Race: Mi-humain Mi-démon
Secret: a disparu et réapparu mystérieusement.
Peurs: peur des profondeurs aquatiques

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 15:52

Ainsi elle se nommait Zunaira, il le savait puisqu'il avait entendu son nom se faire scandé à son entrée sur scène, mais au moins elle se présentait, preuve que sa popularité n'avait pas fait gonfler ses chevilles. Elle lui avouait l'avoir convié car il l'intriguait, il supposait que dans un sens ça le rendait intéressant aux yeux de la sublime demoiselle qui se trouvait devant lui. Il fit un grand sourire chaleureux à cette dernière. Le regard légèrement fuyant il constatait alors que les gardes du corps avaient tous un regard posé sur lui... Visiblement la sécurité, ça ne plaisantais pas ici, c'est qu'il y avait déjà dut avoir des problèmes dans ce cas, sinon ils ne seraient pas si prudent juste pour un homme si jeune. Il redevint alors concentré au moment où la jeune fille ajoutait qu'il ne ressemblait pas aux personnes qui venaient généralement ici et qu'elle le voyait plus dans une boite de nuit normale, ce à quoi il répondit presque immédiatement:

" A vrai dire, il n'y a rien d'intéressant dans une boite de nuit, les gens dansent tous de la même façon, boivent, se battent parfois et sont virés aussi vite. A la base je ne serais d'ailleurs pas venu ici, mais des amis m'y ont convaincu, même si au final ils ne sont pas venu... Mais bon, je dois avouer que cette façon de bouger c'est incroyable ! Les mouvements sont parfait et souples... D'ailleurs vous n'avez pas mal au dos ou aux épaules à la fin de vos représentations ? Non pas que vous portiez beaucoup de poids niveau tissu... Mais les mouvements de ce genre.... Oh excusez-moi... Je débite des mots pour satisfaire ma curiosité alors que c'est vous qui vouliez satisfaire la votre ahaha."

Il constate alors que les dernières personnes quittent la salle, il se passe quoi ? Un rendez-vous improvisé ? Ils vont revenir avec des chandelles et tout et tout ? Non bien sur que non... Un léger sifflement sortit de la bouche de Saito lorsque la danseuse et son "bras droit" quittèrent la pièce, visiblement elle n'avait pas fait le carton qu'avait fait sa prédécesseur dans la même action. Il fallait dire que Zunaira avait quelque chose de...spécial, une sorte d'aura un façon de danser qui donnait l'impression qu'elle transpirait de grâce et de charisme. Surement la raison pour laquelle elle avait attiré la curiosité du jeune homme. Ce dernier décida alors de briser le silence une nouvelle fois, après tout il était réputé être un moulin à paroles donc...


" Oh... et donc quelles curiosités voulez vous satisfaire ? Il n'y aura aucune question qui m'arrêtera ! Après tout ce ne sont que des questions. Je dois avouer que je trouve plaisant d'attiser la curiosité des gens... Mais de la cas présent c'est réciproque, votre charisme est diapason de votre beauté... et votre beauté laisserait songeur Apollon lui-même. Oh... je ne cherche pas à faire le beau parleur rassurez vous ahahaha"


Il prit la liberté de d'affaler dans une chaise, après tout ils n'étaient plus que tout les deux, alors il n'allait pas rester droit comme un piquet. Son regard ne pouvait pas quitter la jeune fille... était-elle une succube ou quoi ? ... Non il fallait être réaliste, elle dépassait de loin ce que les femmes humaines pouvaient atteindre en terme de beauté et de charisme naturel. Interpelé, il savait cependant qu'il n'aurait aucune réponse à sa curiosité avant de donner des réponse pour combler celle de la jeune fille. Voyant le silence s'installer, il décida de lancer une petite pique embarrassante, car on ne s'en lasse pas, des petites piques embarrassantes


" Oh au passage, vous avez un corps sublime ! Nul doute que votre petit ami doit-être satisfait et comblé. ahaha"

Ce fut cette phrase finale qui sortit de la bouche du jeune homme, attendant alors que les choses changent un peu...Mais comme on dit, plus les choses changent moins elle évoluent... c'est assez stupide comme phrase, mais tellement réaliste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunaira Khazif

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/08/2011
Amour : Rien pour le moment
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Danseuse
Citation favorite : Sans âme, nous ne serions que des machines. {Shakespeare}

Carte d'identité
Race: Fée
Secret: Meurtre d'un violeur
Peurs: Orages, feu,

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 16:33

Il débitait des paroles à une vitesse impressionante, toujours souriant, un tantinet taquin... Décidément ce jeune homme m'était de plus en plus sympathique. Il s'arrêta en remarquant que la salle se vidait, etj'esquissais un léger sourire. Il devait se dire que j'avais organisé un rendez-vous ou quelque chose dans le style, alors que je ne voulais que discuter... Et que je n'avais pas prévu que la soirée se déroulerait aussi rapidement. D'habitude, j'avais limpression de patienter des heures avant de partir, puisque je rangeais généralement tout ce que les autres laissaient trainer derrière eux.
D'ailleurs, alors que Saito s'installait dans un fauteuil, elle se mit à ranger le maquillage qui trainait, les fringues abandonnées pour le show, des petites choses comme ça.

-Oh... et donc quelles curiosités voulez vous satisfaire ? Il n'y aura aucune question qui m'arrêtera ! Après tout ce ne sont que des questions. Je dois avouer que je trouve plaisant d'attiser la curiosité des gens... Mais de la cas présent c'est réciproque, votre charisme est diapason de votre beauté... et votre beauté laisserait songeur Apollon lui-même. Oh... je ne cherche pas à faire le beau parleur rassurez vous ahahaha

"Je ne cherche pas à faire le beau parleur, rassurez-vous"... Ah bon ? On aurait dit, pourtant ! Mais Je ne retins que le début de sa phrase "Quelles curiosités voulez vous satisfaire.."

-Oh au passage, vous avez un corps sublime ! Nul doute que votre petit ami doit-être satisfait et comblé. ahaha

Je rougis. Si j'avais un corps sublime, je n'avais pas de petit copain, loin de la... je n'avais auprès de moi que des patrons intransigeants, et des vieux libidineux, qui me considéraient comme de la viande.

-En fait, je n'ai pas de petit ami. Et, j'ai quelques questions à vous poser.

En disant cela, j'avais l'impression d'être un agent de police qui demande des comptes à un jeune délinquant... Alors que ce n'était pas du tout le cas, loin de là !

-hum.. D'où tenez vous l'étrangeté de vos yeux, qui sont un tantinet inquiétants ? Et... êtes vous un tueur en puissance ? Parce que, on en rencontre partout, ici, et, je préférerais le savoir avant dde sortir, pour éviter de mourir maintenant.

Un peu brutal, comme entrée en matière, mais au moins, je serais fixée. J'en avais un peu marre de subir des agressions tous les trois jours, même si c'était le lot de toutes les danseuses...
Je baissais les yeux, n'ayant pas vraiment l'habitude de parler aussi franchement aux gens.
Ne supportant pas rester à ne rien faire, je tripotais une mèche de cheveux, tout en rangeant un vieux rouge à lèvre dans un tiroir.
Il me regardait bizarrement, je n'aurais su dire quelle lueur animait ses yeux étranges, moi qui était d'habitude douée pour repérer ce que les gens pensaient grâce à leurs yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Hiruma
Dissimulo prohibitorum
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 14/08/2011
Amour : et bien non...
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Etudiant
Citation favorite : Les personnes intelligentes peuvent feindre la stupidité. L'inverse n'est pas possible. Il n'y donc pas de tromperie, seulement des masques qui cachent une vérité qui ne devrait passe savoir

Carte d'identité
Race: Mi-humain Mi-démon
Secret: a disparu et réapparu mystérieusement.
Peurs: peur des profondeurs aquatiques

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 17:56

Assit à l'aise, il ne bougeait plus et écoutait simplement la jeune fille qui semblait s'être mit en tête de tout ranger dans la pièce, elle était gentille. Esquissant un léger sourire il l'entendait dire qu'elle n'avait pas de petit ami, étrange pour une si jolie fille. Ne voulant creuser plus loin il se contentait d'attendre, elle demandait d'où venait l'étrangeté dans ses yeux... l'étrangeté ? Oh son oeil rouge... Oui bien sur c'était pas rare qu'on lui pose des questions la dessus en fait. Mais le plus marrant fut la deuxième partie de sa question s'il était un tueur ? Ahahah c'était la meilleure, après avoir été accusé de manger des gens, puis d'en violer, la voilà à présent accusé de les tuer. Décidément il attire la suspicion autant que la curiosité c'est incroyable. Soupirant il décida de répondre, après tout il avait dit qu'une question ne l'arrêterait.

" Aussi loin que mes souvenirs remontent, cet œil rouge mélange à mon œil turquoise... c'est normal. Pour e qui est de tuer.... Non je n'en suis pas un ahaha, je suis un simple étudiant curieux et aimant les aventures, le meurtre n'est pas vraiment dans mes cordes, surtout avec des personne aussi magnifique que vous. Puis je rois au karma ahahah"


S'avançant alors, il vint empoigner un poteau de danse qui se trouver dans la loge, surement pour les répétition des dernière minutes. Il se disait que ce ne devait pas être facile d'avoir assez de souplesse et de dextérité pour danser autour de ça, de façon si sensuelle, mais que ça devait donner un sacré niveau pour tout ce qui demandait de l'agilité. Son regard se posait alors sur un sous-vêtement qui trainait. Un string dans des tête colorés... Prenant ce dernier et le tendant vers la jeune fille il lui dit alors


" Je suppose que ce serait mieux de ranger ça non ? C'est pas très joli quand ça traine ahahaha."

Lui donnant ne sous-vêtement, il retourna s'assoir, non ce morceau de tissu ne lui faisait que très peu d'effets... C n'était encore que tu tissu, même s'il avait été porté. Son regard fixant la longue barre de fer qui trônait dans la salle, il était vraiment attisé d'une curiosité sans borne. Il ne regardait même plus la danseuse durant quelque temps, jusqu'à ce que finalement il s'avachit totalement dans son siège en soupirant, la tête plongé en arrière, il dit alors à la jeune fille avec une voix douce qui se voulait rassurante:

" ta danse.... en plus d'être sensuelle et d'attiser les hommes était très belle, je penses comprendre que tu te méfie de moi, mais je ne montre les crocs que pour protéger, pas par envie de sang... Je pensais juste... Quand je t'ai vu danser, que j'aimerais pouvoir m'exprimer avec un art si beau parfois. Il n'y a rien que je sache faire pour donner du plaisir aux gens, si ce n'est mon humour surement ahahaha"


Disant ceci, il ferma les yeux la tête toujours en arrière et toujours avachit dans le siège, il s'était un peu ouvert, c'était rare... Mais puisque la jeune fille était méfiante, il pouvait au moins faire ça pour qu'elle se sente plus en confiance, c'était le minimum non ? Elle l'avait invité et se laisser admirer sans tenter de sa cacher de la vu de l'homme. Alors pourquoi ne pas se montrer plus bon qu'à l'accoutumé...


* Quelle étrange rencontre... mais pas désagréable, j'ai bien fait de venir" pensa-t-il à voix haute sans faire attention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunaira Khazif

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/08/2011
Amour : Rien pour le moment
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Danseuse
Citation favorite : Sans âme, nous ne serions que des machines. {Shakespeare}

Carte d'identité
Race: Fée
Secret: Meurtre d'un violeur
Peurs: Orages, feu,

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 19:36

Saito s'était immobilisé, et réfléchissait apparemment à me répondre. il disait qu'aussi loin qu'il se souvienne, il avait toujurs eu ces yeux étranges... Bizarre ! mais ça ne lui allait pas trop mal, et puis, ça changeait des habituels yeux marrons, bleus ou verts... Quoique les verts n'étaient pas monnaie courante non plus... Mais enfin bref, elle écouta attentivement la seconde partie de sa réponse.
Ah ! le meurtre n'était pas dans ses cordes, et ... il croyait au karma ! Bon. Au moins, il ne risquait pas de lui faire de mal.

Après avoir dit tout ça d'un ton soupirant, comme s'il en avait marre qu'on le soupçonne de .. De quoi au fait ? Ah oui, elle l'avait à moitié accusé de meurtre. Mais elle avait ses raisons. Bref. Après avoir dit tout ça, il s'avança d'un air curieux vers le poteau, où répétaient les danseuses... En général. Il y avait bien longtemps que je ne répétais plus mon numéro, improvisant selon la musique passée par le disc-jockey ou les musiciens.
Il empoigna le poteau, et regarda autour de lui. je le remarquais en même temps que lui. Un vieux string trainait depuis.. un bout de temps, vu son état pour le moins... Poussiéreux. Il le prit, avec un air un peu dégouté et je souris, n'ayantpas l'habitude de voir des hommes dans cette loge, et encore moins de les voir faire une découverte aussi... Macabre. Quoique je connaissais des gens qui auraient payé pour avoir ce bout de tissu, qui avait été utilisé par je-ne-sais-quelle-danseuse...

- Je suppose que ce serait mieux de ranger ça non ? C'est pas très joli quand ça traine ahahaha.

En effet. Il me donna le bout de tissu, que je rangeais dans un bac prévu pour tissus en tout genre ayant été utilisé par une danseuse. Question d'hygiène, ici, personne n'avait "sa" tenue, tout le monde empruntait à tout le monde, c'est pour cette raison qu'on nettoyait régulièrement les effets des danseuses.
Il s'installa à nouveau dans le fauteuil, l'oeil attisé par une curiosité intense... Etrange.

- ta danse.... en plus d'être sensuelle et d'attiser les hommes était très belle, je penses comprendre que tu te méfie de moi, mais je ne montre les crocs que pour protéger, pas par envie de sang... Je pensais juste... Quand je t'ai vu danser, que j'aimerais pouvoir m'exprimer avec un art si beau parfois. Il n'y a rien que je sache faire pour donner du plaisir aux gens, si ce n'est mon humour surement ahahaha

Il avait pris une voix douce et rassurante, qui donnait envie de se plonger dans ses bras... ou peut-être était ce le fait que c'était la première foi que je voyais un homme considérer ma danse d'une telle façon... Je ne savais.
L'humour... C'était pourtant une bonne chose que de savoir rire. N'y a-t-il pas une citation qui dit "on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde" ? J'étais incapable de faire de l'humour, volontairement, en tout cas. Bien sur, il m'arrivait de me tourner en dérision, mais c'était toujours une manière comme une autre de me défendre des mauvaises langues.

Il avait fermé les yeux, et j'étais étonnée qu'il se soit confié à moi. Après tout, n'étais-je pas une parfaite inconnue, pour lui ? Peut-être y avait-il encore des gens qui étaient bons, dans ce monde de fous...
Doucement, je m'approchais de lui, et je memis derrière lui. je ne pus résister à la tentation de passer mes mains dans ses cheveux, qui étaient doux et agréables au toucher.
Je ne savais pas trop comment il allait réagir, mais je posais un baiser dans ses cheveux, je ne sais pourquoi, mais avec lui, je me sentais en confiance, alors qu'avec les autres... j'avais toujours peur de leur réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Hiruma
Dissimulo prohibitorum
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 14/08/2011
Amour : et bien non...
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Etudiant
Citation favorite : Les personnes intelligentes peuvent feindre la stupidité. L'inverse n'est pas possible. Il n'y donc pas de tromperie, seulement des masques qui cachent une vérité qui ne devrait passe savoir

Carte d'identité
Race: Mi-humain Mi-démon
Secret: a disparu et réapparu mystérieusement.
Peurs: peur des profondeurs aquatiques

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 21:30

Assit, pour le coup il ne savait pas trop quoi dire ou quoi faire, il fallait dire ou quoi faire de plus, il réfléchissait à la situation il était très flatteur d'habitude, c'était coutume chez lui, mais cette fois-ci, il ne voulait pas flatter, mais faire plaisir, de la gentillesse pure et dure... rare de sa part, mais il fallait bien que ça arrive parfois. Alors qu'il était en pleine réflexion sur ce qu'il allait bien pouvoir faire ensuite, il sentir des mains douces et chaudes se poser sur lui, dans ses cheveux plus précisément, avant qu'un baiser lui soit donné au même endroit.

Bien sur il ouvrit immédiatement les yeux, regardant Zunaira, étonné, il se retirait de sa chaise et se redressait la regardant. Tout deux étaient immobiles... c'est la qu'il fit un premier pas en avant, arriva à sa taille, il vint lui voler un baiser, mais il le fit avec une grande douceur, presque au ralentit... Il resta un long moment ses lèvres posées sur les siennes, mais finalement il décida de se retira, reculant légèrement il la regardait dans les yeux longuement avant de finalement dire.


" Je suis... désolé je n'aurais pas du si soudainement... mais je suis du genre assez impulsif... j'espère que vous ne m'en voulez pas trop... J'ai... simplement fais ce que je voulais faire...oh ça parait un peu égoïste dit comme ça... aha haha désolé."

S'éloignant de la chaise, il partit voir du côté de la porte ouvrant légèrement cette dernière il pu constater qu'il ne restait plus personne en ces lieux, sauf une petite lumière allumée au loin. Surement les patron qui faisaient leurs comptes. Poussant un soupire il se tournait alors vers la fille qu'il venait d'embrasser, cette dernière ne semblait pas vraiment énervée... C'était tant mieux pour le jeune alors non ? Ce dernier fit un sourire et s'approcha de nouveau, il la prit par la taille et l'embrassait de nouveau, toujours avec autant de douceur, mais aussi plus de passion. Il serait bien allé plus loin si à ce moment le patron ne toquait pas à la porte. Ce dernier disait à son employée qu'il était temps de partir.

" On se retrouve dehors.. si tu veux bien ? ... Je n'ai pas envie de finir la soirée sur une séparation.... Je t'attendrais dans la ruelle derrière... Oh ne t'en fais pas, je vais arriver à sortir sans me faire prendre ahaha."


Sortant alors de la salle discrètement, il partit dans la ruelle, adossé contre un mur... Il ne pouvait qu'attendre et espère, après tout elle n'allait peut-être pas venir... C'était possible et il ferait avec, mais peut-être allait-elle venir... mais et ensuite ?... Qui pouvait le dire avec précision...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunaira Khazif

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/08/2011
Amour : Rien pour le moment
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Métier : Danseuse
Citation favorite : Sans âme, nous ne serions que des machines. {Shakespeare}

Carte d'identité
Race: Fée
Secret: Meurtre d'un violeur
Peurs: Orages, feu,

MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   Mer 17 Aoû - 21:59

Il se releva presqu'immédiatement, me regardant avec étonnement. j'étais pétrifiée, et je restais immobile, attendant... Attendant quoi, au juste ? Qu'il vienne sans doute... J'étais plutôt désorientée, c'était la première fois pour moi d'attendre un home, d'espérer quelque chose de lui. Il resta immobile lui aussi, puis il s'avança, rapidement, et m'embrassa un bref instant, puis repartit. Je sentais bien que ce qui venais de se passer n'était pas coutumier pour lui, et ça l'était encore moins pour moi...
Il me regarda dans les yeux, et parla, balbutiant un petit peu. je n'écoutais pas vraiment ce qu'il disait, me concentrant plus sur le ton de sa voix, qui était douce, le débit était un peu difficile, mais rassurant. Surtout ça. Rassurant. il ne voulait pas me faire de mal, et c'est pour cette raison que je ne bougeais pas plus qu'avant, mon visage restant serein, avenant.

Il s'écarta, se dirigeant vers la porte, comme pour vérifier que le club était bel et bien vide. Qu'il n'aie crainte, à cette heure, même les armoires à glace étaient parties... Oui, ces molosses avaient aussi une famille à nourrir, et des enfants à élever... Pour certains, en tout cas.
Lorsqu'il se retourna, il me regarda tellement intensément que je baissais les yeux. Il sourit, et se rapprocha de moi en un clin d'oeil, et me prit par la taile avec douceur.
Il m'embrassa à nouveau, mettant cette fois-ci de la pasion dans son baiser, et je lui rendis... Enfin, je tâchais de lui rendre, mais à cet instant, quelqu'un toqua discrèement à la porte... A cette heure-ci, ce ne pouvait être que le boss, toujours là ou il ne devait pas être. Je m'approchais de la porte, l'entrouvrant juste assez pour lui parler et le voir et l'entendre, mais pas plus. il allait fermer le club, et il était largement temps que je sorte... Sans doute, oui, mais, Monsieur, vous vous rendez compte que vous m'interrompez ? Non ! Bon, bah, oui, vous inquiétez pas pour moi, je vais m'en sortir, comme toujours.
J'avoue que cette conversation se déroula dans ma tête. Il me dit juste de sortir parce qu'il allait fermer.

Me retournant vers Saito, il me proposa de se retrouver dehors, et sortit sans attendre de réponse. Il devait bien se douter que je le suivrais, et je préparais mes dernières affaires avant de sortir du club.
Je me rendis chez le boss, l'avertis que je partais, et sortis, retrouvant assez facilement la ruelle dont Saito m'avait parlé.

{HRP > Je propose de terminer ce Rp et que tu répondes dans les rues}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Curiosité malsaine, ou...? (Saito)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Curiosité malsaine, ou...? (Saito)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Curiosité [Guépard]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» les curiosités de la langue française
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zaigou City :: Zaigou City ■ :: CLUB DE STRIPTEASE ~-
Sauter vers: